Zoom sur les oeufs : comment les choisir ?

En ouvrant ce blog, je voulais créer de petites fiches mémos. J’ai commencé avec sur les légumes et fruits et lorsque j’ai voulu réaliser la fiche sur les œufs, je me suis aperçue qu’il y avait beaucoup de choses à dire et qu’une simple page ne serait pas suffisant.

Je vous propose donc un article un peu différent: une infographie en espérant que celle-ci vous plaise.

Zoom sur les oeufs : comment les choisir ?

Comment choisir ses oeufs ?
Comment choisir ses oeufs ?

On récapitule ?

230 oeufs par an et par personne

La France figure parmi les premiers consommateurs d’oeufs dans le monde. Riches en nutriments, sources de protéines, de lipides, de vitamines, de minéraux, peu onéreux, faciles à se procurer, et simples à cuisiner ils sont partout en cuisine.

Les bienfaits des œufs :

  • C’est une excellente source de vitamines (A, B, D, K), fer, phosphore et zinc
  • Ils sont riches en protéines, ils renferment les 9 acides aminés essentiels à l’homme.
  • Les oeufs contiennent du cholestérol, mais consommés en quantité raisonnable ils n’augmentent que très peu le mauvais cholestérol.

Bon à savoir :

  • En pâtisserie, l’œuf a généralement deux rôles : lier les ingrédients et donner du volume
  • On peut garder les œufs au frais dans le réfrigérateur jusqu’à cinq semaines à partir de leur date d’emballage.
  • Pour contrôler la fraîcheur d’un œuf il suffit de le plonger dans un bol d’eau froide : s’il flotte, il faut éviter de le manger.

Code 0, 1, 2 ou 3

Sur la coquille d’un oeuf, il y a obligatoirement un code qui désigne le mode d’élevage

  • 0 : Oeufs issus de l’agriculture bio.
  • 1 : Oeufs issus de poules élevées en plein air
  • 2 : Oeufs issus de poules élevées au sol
  • 3 : Oeufs issus de poules élevées en cage ou en batterie.

Une production très inquiétante

Derrière l’image idyllique des poules courants dans les champs, la réalité est différente : 80% des poules sont élevées en cage. Cela représente 37,9 millions de poules.

Dès la naissance, les mâles qui ne représentent aucun intérêt économique sont gazés ou broyés.  Les becs des femelles sont épointés pour qu’elles mangent moins et ne s’automutilent pas. Ensuite, les poules sont entassées dans une cage qui dépasse pas la taille d’une feuille A4.

Les poules deviennent folles, agressives ou/et cannibales, à cause du surpeuplement, de l’inconfort, du bruit, de la saleté, des infections, des maladies, des automutilations. Lorsqu’elles sont âgées d’un an, les poules partent vers les abattoirs.

Une fois arrivée à l’abattoir après un long trajet , elles sont suspendues à des crochets puis plongées dans un bain à électronarcose, saignées, déplumées, éviscérées puis conditionnées pour la consommation.

Face à ces conditions de production soyons vigilants. Consommons mieux, passons nous d’oeufs ou réduisons notre consommation qui ne cesse d’augmenter


sources :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Navigate