6 mois après le challenge minsgame

Il y a 6 mois, je me suis lancée dans le défi minsgame qui consiste à séparer d’un objet le premier, 2 le second, 3 le troisième et ainsi de suite pendant 30 jours.

J’avais envie d’écrire un troisième article pour faire le bilan 6 mois après le challenge minsgame


6 mois après le challenge minsgame

 

Je garde un bon souvenir de ce challenge car il m’a permis de trier plus de 325 objets même si je n’ai pas réussi à arriver au terme faute de temps. Je pensais poursuivre mon tri et jeter régulièrement mais je n’ai pas réussi.

Chassez le naturel il revient au galop.

Je n’ai toujours pas le réflexe de jeter ou me séparer les choses dont je ne me sers plus. En effet, j’ai toujours une pile de magazines Slam dont les grilles sont toutes remplies et je n’ose même pas regarder mon carton de choses que je garde « au cas où ».

Tout n’est pas négatif pour autant: j’ai constaté que je jette tout de suite mes bouteilles en verre. Souvenez-vous, j’avais presque 26 bouteilles en verre dans mon couloir qui attendaient d’être jetées. Aussi, mes vieux vêtements disparaissent plus vites.

On recommence ?

Oui ! Un grand oui ! Dans quelques jours, des ouvriers vont réaliser des travaux dans ma salle de bain donc je dois faire de la place. Je pense donc que c’est le bon moment de recommencer.

Et je me lance un second défi : avoir de place dans mon armoire pour ranger mes nombreuses paires collants. Actuellement, je les ai rangé dans des boites posées sur le sol et je souhaite les enlever afin d’accueillir une travailleuse.


Laissez-moi un commentaire

et vous, avez-vous testé le minsgame ? Quels impacts cela a-t-il eu sur votre rangement ? Je suis la seule à être revenue au point de départ ?

2 commentaires

  1. J’ai envie de tenter mais 1 par jour. J’ai tendance à stocker et depuis des années. J’ai dans ma penderie des vêtements que je mettais au lycée ! (Et que je ne mets plus bien entendu) Ils sont là au cas où. Au cas où quoi ? Ah ça je n’en sais rien !

    • Bonjour Souris Répondre

      Le fameux « au cas où », je le connais très bien aussi. Chez mes parents, je gardais des vêtements « au cas où » et le jour je n’avais rien à me mettre tu sais ce que j’ai fais ? J’ai porté un haut appartenant à ma Maman car mes vêtements « au cas où » ne m’allait absolument pas. Le lendemain, je les ai tous rassemblé, le tas était immense et ils ont tous disparu.

Laisser un commentaire

Navigate